Retraite des travailleurs saisonniers

Les droits à la retraite des travailleurs saisonniers

Certains secteurs d’activités comme le tourisme et l’agriculture proposent des activités périodiques et embauchent souvent des travailleurs saisonniers. Un salarié qui avait été saisonnier durant toute ou une partie de sa carrière doit anticiper sa retraite, afin de jouir de ses droits dans les meilleures conditions. Selon le projet de loi relatif à la réforme des retraites en France, applicable depuis le début janvier 2014, la situation des travailleurs saisonniers sera améliorée.

Les conditions de retraite pour les saisonniers

Dans le régime général de retraite en France, l’âge légal de départ et les conditions de retraite des travailleurs saisonniers ou à temps partiel, sont identiques à ceux des salariés qui travaillent à temps plein. En effet, ils doivent également atteindre la durée d’assurance vieillesse exigée par la loi. Cette durée est convertie en nombre de trimestres validés. Un certain seuil est à remplir pour bénéficier d’une retraite à taux plein.
À titre d’exemple, un salarié né à partir de 1955 doit valider 166 trimestres de cotisation pour obtenir une pension de retraite à taux plein lors de son départ. Selon la nouvelle réforme de retraite en France, l’âge légal pour partir à la retraite sera fixé à 62 ans en 2017, (au lieu de 60 ans actuellement).

D’après ce projet de loi, un nouveau mode de calcul s’applique à la retraite des travailleurs à temps partiel et des saisonniers. En 2013, pour valider un trimestre, ils doivent gagner 200 fois le SMIC horaire (1886). À partir du 1er janvier 2014, un assouplissement du régime général privilégie les employés saisonniers.

En effet, ils doivent seulement effectuer l’équivalent de 150 heures payées au SMIC, pour valider un trimestre de cotisation à la retraite, soit 1414, 50 € bruts. Une possibilité de report de cotisations non utilisées, servant à valider un trimestre de l’année antérieure ou postérieure, est également envisageable avec cette nouvelle règlementation.

Le montant de la pension de retraite et l’ASPA

Pour bien gérer et préparer sa retraite dans les meilleures conditions, il faut savoir bien retracer la durée de son assurance vieillesse durant toute sa carrière. L’idéal est de conserver tous les documents y afférents et les fiches de paie, pour faire valoir ses droits au moment de la liquidation de retraite.

En fonction de leur secteur d’activité, les travailleurs saisonniers ont droit à la retraite de base et complémentaire comme tous les autres salariés. Le montant de la pension varie en fonction de la durée de cotisation effectuée au cours de la carrière. Il est évident que le niveau de pension de retraite des travailleurs saisonniers est plus faible que ceux qui ont travaillé à temps plein, mais ils en bénéficient. Certains préfèrent retarder leur départ à la retraite ou racheter des trimestres pour optimiser l’obtention d’une retraite à taux plein. Par ailleurs, les seniors de 65 ans et plus peuvent accéder à l’ASPA (Allocation de Solidarité aux personnes âgées), s’ils perçoivent des revenus très faibles. Cette allocation est accessible aux résidants en France, ayant des ressources annuelles qui ne dépassent pas les 9 352 €, si la personne vit seule. Cela s’élève à 14 479 € si celle-ci est en couple.

Laisser un commentaire

DEVENEZ RÉDACTEUR

C ma Retraite

La parole est donnée à nos lecteurs désirant partager une information originale. Pour devenir rédacteur Cmaretraite.com, il suffit simplement de vous inscrire en remplissant ce petit formulaire:

[ Cliquer ici ]