Retraite anticipée les démarches

Prendre une retraite anticipée : Les démarches à suivre

En règle générale, un salarié a le droit de prendre sa retraite à l’âge de 60 à 62 ans. Dans le principe de la retraite anticipée « carrière longue », il peut partir à la retraite avant l’âge de 56 ans. La condition est donc d’avoir entamé une activité professionnelle dès le très jeune âge (avant 16 ans).

Par ailleurs, ce dispositif peut être lié au handicap ou la pénibilité du travail. À part les différents critères d’éligibilité à remplir, plusieurs démarches administratives sont à effectuer avant que l’assuré puisse jouir de son droit.

Déterminer ses droits en cas de retraite anticipée

La première étape à réaliser avant de déposer sa demande consiste à faire le point sur ses droits à la retraite anticipée, ainsi que de vérifier si les conditions exigées sont respectées. Pour ce faire, l’assuré doit contacter directement sa caisse (Sécurité sociale, Cnav, caisse sociale…).

Normalement, chaque salarié ayant cotisé reçoit systématiquement une EIG (Estimation indicative globale) à 55 ans. Il s’agit d’une approximation de la retraite, mentionnant le nombre de trimestres validés, et le montant prévisionnel de la future pension de l’assuré.

En cas d’erreurs ou d’imprécisions, il est possible d’avoir un entretien avec un conseiller de sa caisse sociale.

Cas de la retraite anticipée carrière longue

Lors du contact, la caisse vérifie si l’assurée a respecté les conditions exigées ou non. Environ 15 jours après, le demandeur reçoit une attestation relative à sa retraite anticipée. Celle-ci est indispensable pour la démarche à faire. En effet, c’est à partir du moment que l’assuré reçoit cette attestation qu’il peut déposer sa demande de retraite anticipée auprès de la caisse où il a cotisé.

Pour le versement de la retraite complémentaire, il faut contacter la caisse concernée (RATP, AGIRC, ARRCO, Ircantec…).

Retraite anticipée handicap

Pour un assuré reconnu handicapé, il doit se munir d’un document justifiant son incapacité permanente, ou lui qualifiant comme travailleur handicapé, lors de son contact avec sa caisse. Cette dernière lui délivrera une attestation validant son éligibilité à ne pas travailler, qui servira à la transmission de sa demande de retraite anticipée.

Il ne faut pas oublier de déposer un autre dossier auprès de sa caisse de retraite complémentaire pour bénéficier de tous ses droits.

Retraite anticipée pour pénibilité de travail

Pour faire une demande de retraite anticipée liée à la pénibilité d’une activité professionnelle, le demandeur doit fournir quelques documents. Ceux-ci peuvent être retirés auprès de la MSA ou la CPAM.

Ils justifient son taux d’incapacité permanente, suite à une maladie professionnelle ou un accident de travail. Pour la caisse de retraite complémentaire, il faut transmettre une autre demande.

Laisser un commentaire

DEVENEZ RÉDACTEUR

C ma Retraite

La parole est donnée à nos lecteurs désirant partager une information originale. Pour devenir rédacteur Cmaretraite.com, il suffit simplement de vous inscrire en remplissant ce petit formulaire:

[ Cliquer ici ]